Enrico Bagnoli travaille depuis les années 80 comme éclairagiste et scénographe et metteur en scène pour des productions théâtrales et musicales.

Il a collaboré avec le metteur en scène Thierry Salmon pour tous ses spectacles, entre autres Le Troyennes (1987), A. da Agatha (1986), Des Passions (1992) et Faustae Tabulae (1995). Il a travaillé dans les années 90 avec Sosta Palmizi, Raoul Ruiz, Elio De Capitani, Ferdinando Bruni, Amos Gitai, Andrea de Rosa. Il a fait partie des équipes de Jacques Delcuvellerie et Isabelle Pousseur. Avec Luk Perceval, il a participé à de nombreuses productions, commençant avec Ten Orloog (1997) jusqu’à MacBeth (2004).

Enrico Bagnoli travaille régulièrement avec le Ro Theater, le Muziek Lod, le Toneelgroep

Amsterdam, le Toneelhuis d’Anvers. A partir de 1998, il entamé une étroite collaboration avec Guy Cassiers.

A partir de ce moment, il a participé à la presqueWith Fabrice Murgia (Artara): Childrens of Nowhere (2014) totalité des créations du metteur en scène anversois, notamment: pour De Sleutel (1998), The Woman Who Walked Into Doors (2001), le projet Proust (2003-2005), Hersenschimmen (2005), le tryptique du pouvoir Mefisto (2006), Wolfskers (2007), Atropa (2008), Sous le volcan et The House of sleeping beauties. MUSIL 1 (2010), SANG ET ROSES, Cour d'Honneur du Festival d'Avignon (2011), MUSIL 2 (2011), HEART OF DARKNESS (2011), MUSIL 3 (2012), DAS RHEINGOLD; Teatro Alla Scala (2010), DIE WALKURE; opera de Richard Wagner Ouverture du Teatro Alla Scala (7 Decembre 2010), SIEGFRIED; Teatro Alla Scala (2012), GOTTERDAMMERUNG; Teatro Alla Scala (2013).

Avec Sidi Larbi Cherkaoui, il collabore à A History of the world in10,5 Chapters (2007) et Origine (2008).

Avec Josse de Pauw: DE GEHANGENEN (2011), HUIS (2014).

Avec Fabrice Murgia: CHILDRENS OF NOWHERE (2015). Avec Anne-Cécile Vandalem TRISTESSES (2016).

Enrico Bagnoli crée aussi des éclairages pour des expositions, conseille de nombreux architectes et conçoit des logiciels pour système multimédias et de mise en lumière. Il a collaboré notamment à la conception et réalisation du système d’éclairage pour 11 ponts de Chicago, (1999), pour l’aéroport de Los Angeles (2000), pour le monument d’indépendance du Turkménistan (2000).

Il a conçu un clavier dynamique pour l’exécution de la partition de lumières et couleurs du  “Prométhée” d’Alexandre Scriabine, avec l’Orchestre Philharmonique de Liège sous la direction de Pierre Bartholomée. (1995).

En 2004 la ville de Bruxelles le charge de réaliser une nouvelle version du "Son et Lumières" de la Grande Place sur de la musique originale de Pierre Henry.

En 2008, la ville de Gand l’appelé pour être curateur du Festival des Lumières qui se tiendra à Gand à partir de janvier 2011.

En collaboration avec Marianne Pousseur il est metteur en scène, scenographe et eclaisagiste des spectacle suivantes:

1991 : Dialogue entre l’huître et l’autruche, spectacle musical inspiré par Lewis Carroll, musique originale de Denis Pousseur
1993 : L’air frais des jardins publics, suite du précédent
1996 : 
Songbooks de John Cage : KunstenfestivaldesArts (Bruxelles), Atem Amandiers (Nanterre), Octobre en Normandie (Rouen)
1998 : 
Le Chant des Ténèbres, spectacle construit à partir de chansons de Brecht/Weill, (Octobre en Normandie)
2000 : 
Histoire de Babar de Francis Poulenc, spectacle musical pour enfants,  (Opéra de Rouen, plus de 100 représentations en Belgique, France et Italie)
2001 : 
L’enfant et les sortilèges de Maurice Ravel,  direction musicale Oswald Sallaberger (Opéra de Rouen)
2004 : 
Peer Gynt de H.Ibsen, musique de E.Grieg, coproduction avec Muziektheater Transparant, Théâtre de la Balsamine, Opéra en Ile de France
2005 : 
Magic Box d'après "Children's corner" et "La boite à joujoux" de Claude Debussy.
2008 : 
Ismene Opéra pour voix seule de Yannis Ritsos, musique originale de Georges Aperghis, mise en scène Enrico Bagnoli, collaboration artistique Guy Cassiers. Une co-production Khroma, Théâtre de la Balsamine, Théâtre de la Place (Liège) et Grand Théâtre du Luxembourg.
2013 : 
Phedre  Opéra pour voix seule de Yannis Ritsos, musique originale de Marianne Pousseur, mise en scène Enrico Bagnoli, collaboration artistique Guy Cassiers. Une co-production Khroma, Théâtre de Liège et Théâtre des Tanneurs.
2015 : 
Ajax  Opéra pour voix seule de Yannis Ritsos, musique originale de Marianne pousseur, mise en scène Enrico Bagnoli. Une co-production Khroma, Théâtre de Liège et Théâtre Varia.

Pour Ismène, Enrico Bagnoli a été récompensé par le Prix de la critique 2009 en Belgique.

Entre 2010 et 2013, il créa les décors et les lumières d’une nouvelle production du «Der Ring des Nibelungen» de Richard Wagner au Teatro alla Scala de Milan et à la Staatsoper de Berlin, dans une mise en scène de Guy Cassiers avec la direction musicale de Daniel Barenboim. Pour cette production, Enrico Bagnoli a été récompensé par le Prix de la critique 2014 "Premio Abbiati" en Italie.

Il créa les décors et les lumières d’une nouvelle creation de Hugues Dufourt Burning Bright pour le Percussions de Strasbourg.

Version plus courte:


Enrico Bagnoli travaille depuis les années 80 comme éclairagiste et scénographe et metteur en scène .

Il a collaboré avec le metteur en scène Thierry Salmon pour toutes se productions, il a travaillé avec Sosta Palmizi, Raoul Ruiz, Elio De Capitani, Ferdinando Bruni, Amos Gitai, Andrea de Rosa, Josse de Pauw, Fabrice Murgia, Jacques Delcuvellerie, Isabelle Pousseur, Sidi Larbi Cherkaoui, Luk Perceval. A partir de 1998, il entamé une étroite collaboration avec Guy Cassiers. Il a participé à la presque totalité des créations du metteur en scène anversois. Enrico Bagnoli crée aussi des éclairages pour des expositions, conseille de nombreux architectes et conçoit des logiciels pour système multimédias et de mise en lumière. Il a collaboré à la conception et réalisation du système d’éclairage pour 11 ponts de Chicago, (1999), pour l’aéroport de Los Angeles (2000), pour le monument d’indépendance du Turkménistan (2000).

En 2004 la ville de Bruxelles le charge de réaliser une nouvelle version du "Son et Lumières" de la Grande Place sur de la musique originale de Pierre Henry. En collaboration avec Marianne Pousseur il est metteur en scène, scenographe et eclairagiste des spectacle suivantes: Songbooks, Le Chant des Ténèbres,: Histoire de Babar, L’enfant et les sortilèges,Peer Gynt, Magic BoxIsmenePhedreAjax. Pour Ismène, Enrico Bagnoli a été récompensé par le Prix de la critique 2009 en Belgique. Entre 2010 et 2013, il créa les décors et les lumières d’une nouvelle production du « Der Ring des Nibelungen » de Richard Wagner au Teatro alla Scala de Milan et à la Staatsoper de Berlin, dans une mise en scène de Guy Cassiers avec la direction musicale de Daniel Barenboim. Pour cette production, Enrico Bagnoli a été récompensé par le Prix de la critique 2014 "Premio Abbiati" en Italie.